• Aux urnes citoyens !

        Si vous êtes perdus, cliquez sur POLITO en haut et à gauche  et vous reviendrez au début ; en fin de page, cliquez sur le numéro de page suivant (en blanc très petit )  

    Et  je ne suis pas responsable des videos publicitaires à la fin de chaque page mais des autres videos oui bien sûr !

     

                  Un président ou une présidente ?   

     

     Dans une semaine vous devrez faire un choix capital pour l'avenir de notre communauté.

     

         Comme pour toutes les grandes décisions, je crois qu'il serait bon de cesser toutes vos activités et de vous retirer dans le désert ou à défaut dans un endroit très calme de votre jardin ou même de créer dans votre appartement un petit coin méditation afin de bien réfléchir avant de déposer votre bulletin dans l'urne.
    Si vous êtes en vacances, pas de problème vous avez du temps, si vous êtes au chômage, vous avez aussi du temps: pour une fois le chômage peut être positif !
     Si vous êtes employé de l'Etat ou d'une grande entreprise - par ex. celles du CAC 40 -, vos employeurs qui ont compris l'enjeu de ces élections ne vous refuseront pas cette semaine de réflexion; alors profitez-en, demandez ce congé exceptionnel.
    Mais il faut oser. Alors pour une fois prenez des risques: le risque d'avoir une semaine de congé supplémentaire et le risque d'oser réfléchir avant  de voter.

     

       Bonne semaine et rendez-vous  lundi 23 pour faire le bilan et pour de nouvelles consignes.       
                             Pour ceux que le silence perturbe, visionnez la video ci-dessous.

                 

     
           Double-cliquez sur la flèche pour visionner la video
     
     

    Qu'avons-nous fait de l'EUROPE ?

      


            Nous avons besoin d'air. La France si merveilleuse soit-elle n'est qu'un petit jardin bien trop exigu pour satisfaire notre goût d'aventure et de partage.
           L'EUROPE qui avait été notre grande espérance au lendemain de la guerre aurait-elle disparu de notre univers familier ?
          En tout cas, lors de cette campagne présidentielle, certains comme Schivardi, Devilliers ou Le Pen n'en parlent que pour la vouer aux gémonies et les autres l'ont totalement  exclue de leurs thèmes de campagne comme si le mot EUROPE était devenu un gros mot pour reprendre l'expression utilisée par l'un des candidats.


          Et pourtant, rien ne peut se faire sans l'EUROPE.


       * Pouvons-nous nous protéger de l'invasion des produits des nouveaux pays industrialisés en dehors de l'Europe ?
      * Pouvons- nous  financer des grands programmes   d'équipements et de transports en dehors de l'EUROPE ?
       *  Pouvons-nous élaborer une politique de l'agriculture et de la pêche en dehors de l'Europe- les agriculteurs qui ont   été les grands bénéficiaires de cette Europe semblent même l'avoir oublié - ?
       * Pouvons-nous définir une véritable politique de l'environnement en dehors de l'Europe - et dans ce domaine l'Europe paraît elle-même étriquée - ?
          Alors, il serait temps de retrouver nos esprits et de reconstruire cette EUOPE malade, il y va de la survie de notre civilisation, de l'amélioration de la qualité de notre vie.
         Toute cette agitation depuis des mois et des mois autour de la conquête du pouvoir en France n'est qu'une gigantesque mascarade pour amuser le peuple et satisfaire les EGOS des candidats au poste de super monsieur Loyal.
         Car il est bien évident qu'un petit Etat européen fût-il la France n'est plus en mesure de gérer même notre quotidien.
           Alors ce qui est urgent c'est que l'on reprenne la construction européenne et que l'on mette en place des institutions efficaces qui permettent enfin  de régler les problèmes avec une réelle efficacité.


                        Désormais la France c'est notre salon, l'Europe notre maison et la

                   planète TERRE, notre village.

     

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :