• Le tueur

    Hervé Morin n'a pas hésité à renier son père, François Bayroux pour participer à la Star Ac de la politique. Hélas il n'a pas franchi le cap de la 4ème année et il n'a pas été retenu par le maître Sarko pour participer à la phase finale.


         Dépité et ambitieux, il a décidé de produire son propre film dont il est aussi le metteur en scène et l'acteur unique afin d'éviter qu'on ne lui fasse de l'ombre.


    Et son étoile est finalement si pâle qu'il lui est difficile d'apparaître dans les médias,même ceux qui sont à l'affût de toutes les nouveautés. Il faut tout de même un minimum d'originalité pour intéresser le public abreuvé de navets. Pour percer, il a donc choisi de de renier et dénigrer tous ses anciens complices comme s'il avait été embarqué malgré lui dans de mauvaises séries. Mais dans ce genre, il n'est pas le seul. Il en est d'autrement plus coriaces et plus violents tel  ce vil PAIN dont les crocs acérés ne cherchent quà mordre.


    Morin n'est pas un tueur c'est plutôt le De Funes de la politique mais aujourd'hui c'est un genre révolu !
    Alors il risque tout simplement le ridicule. Et le ridicule finit par tuer ! 

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :