• La France a perdu ses couilles depuis les années 80 !

       Depuis les années 81, la France a cessé d'être éduquée, enseignée, aimée. Elle a été abandonnée, livrée à elle-même, à l'auto-éducation c'est-à-dire aux influences délétères voire perverses de la bien-pensance libertaire. 

      Mitterrand l'a abandonnée sur le chemin de la facilité et de la démagogie. Chirac  faible et incapable l'a laissé voguer librement et sans encadrement sur  l'océan de la permissivité, supprimant le service militaire, faute impardonnable qui a conduit à la fragilisation du tissu social mais surtout à la perte de notre âme ! 

      Enfin Sarko est arrivé qui avait senti et compris l'ampleur du désastre mais qui malgré son énergie exceptionnelle  n'a pas pu mener à bon port le bateau France car l'océan était miné par les revendications contradictoires des groupes de pression et par les propos larmoyants et fielleux des bobos pseudo-intellectuels tels Laurent Ruquier ou autres animateurs parfois talentueux mais sans âme et sans couilles !

      Alors voilà où ils nous ont conduits. Et ajoutons y des apprentis sorciers comme Georges Bush ! Tous ces personnages ou groupes de pression sont responsables des abominations qui rongent désormais notre société. Ce sont eux les coupables, ce sont eux qui ont permis la naissance de ces monstres djihadistes.

      Maintenant le cancer est là; les métastases  se sont insinuées dans tout le tissu social et il ne pourra plus être éradiqué à court terme.  Et Hollande ou Cazeneuve ne peuvent pas grand chose, il est trop tard, hélas ! Ils ne sont pas particulièrement responsables par leurs actes depuis qu'ils sont au pouvoir mais coupables d'appartenir et d'avoir soutenu cette mafia socialo-démago totalement irresponsable.

      Simplement nous devons prendre des mesures fortes non pour nous protéger c'est maintenant quasi impossible mais pour rééduquer notre peuple et  notamment nos jeunes en créant un vaste ministère de l'EDUCATION  avec des objectifs clairs et précis et  une discipline de fer (eh oui nous en sommes là !). Et d'abord bien sûr, commençons par jeter par-dessus bord l'ignoble VALLAUD Belle qu'à détruire notre pays.

      Et pour mettre un terme à tous ces égos démesurés, il serait bon de renvoyer tous ces politiciens avides de pouvoir dans leurs foyers et de trouver une personne étrangère à ce monde de l'apparence et de l'apparat pour conduire le navire sur cet océan déchaîné.

      Mais évidemment, le problème c'est de trouver cette perle rare, soucieuse du seul intérêt public, dotée d'une main de fer et d'une compétence exceptionnelle !

      Mais vous avez peut-être des idées ? Alors dites-nous. 


    1 commentaire
  • Votre préférence ?

     

     Elle, au moins n’a pas besoin de coiffeur !

     

    Votre préférence ?


    1 commentaire
  • Sarko avait vu juste avant tout le monde !

        La ligne Sarkozy est la bonne. Mais rien n'est joué . Il a pour lui un formidable talent et une détermination exceptionnelle. Mais il a un boulet: plus que son échec "injuste" de 2012, il a un bilan en demi teinte dû aux pesanteurs belliqueuses de la société des bien-pensants et de la majorité des médias.
    Et pourtant les faits prouvent qu'il avait raison avant tout le monde.

       De toute façon pour gagner, les Républicains doivent absolument adopter la ligne Sarko. Hélas pour Nicolas, il devra peut-être laisser la place à un autre cheval pour tirer le char de la victoire !
    Mais ce ne peut pas être un centrisant comme Juppé ou NKM. Alors sans doute Lemaire qui est bon mais qui n'a pas l'énergie et le talent de Sarkozy.

    votre commentaire
  • Juppé sort de sa léthargie !

    Le roi fainéant sort de sa couche pour décerner un à Hollande ! Quel brio ! Quelle imagination !   

      Le roi fainéant sort de sa couche pour décerner un satisfecit à Hollande ! Quel brio ! Quelle imagination !  
    Et dire qu'il songe à gouverner le pays ! Ne doute de rien !
    Qu'il continue à reposer en paix .
    Et qu'on continue à lui apporter chaque matin son biberon de Saint Emilion !


    votre commentaire
  •    Réactions de l'homme face à une tragédie

        Pourquoi  tout ce tapage médiatique  et ce ballet de notables après l’accident de Puisseguin.

    Certes cet accident est terrible et accablant pour les familles des victimes et les habitants de la petite commune de Petit-Palais.

    Mais si le camion avait percuté et tué un automobiliste, les médias nationaux n’en auraient pas fait la moindre allusion et les hommes politiques s’en seraient totalement désintéressés.  
    Pourtant sa famille n’en aurait pas moins été éplorée et sa peine aurait été encore plus grande car elle aurait dû l’assumer seule.

    Et l’épouse du conducteur du camion qui a perdu un mari et un enfant, qui pense à elle ?  Même si son mari est à l’origine de cette tragédie, sa peine est  là, peut-être même accrue.
    Vraiment le rapport de la société avec les drames humains est étrange.

    Un homme meurt, tout le monde s’en moque, à plus forte raison si c’est loin de chez nous.  

    S’il y a 20, 100 victimes, alors tout le monde en parle et compatit. Comme si notre sensibilité avait besoin de sensationnel  pour s’exercer.

    Mais en réalité, ce n’est pas à l’autre auquel  s’adresse notre compassion mais à nous-même. Si ça se passe à proximité, met en cause des terroristes, ou des moyens de transports que nous pourrions utiliser, alors nous sommes émus car nous savons que nous aurions pu  en être les victimes.

       Notre émotion n’est qu’une émotion narcissique. Mais nous sommes ainsi faits, et nos médias et nos responsables politiques le savent bien qui s’engouffrent avec  une délectation morbide dans cette brèche de douleur créée par un événement  tragique mais qui l’aurait été tout autant s'il n’y avait eu qu’une victime.

    Pardonnez-moi cette réflexion dans ce blog plutôt humoristique 


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires